Outils pour utilisateurs

Outils du site


Panneau latéral

Cloud


  • Lufi Upload et Partage chiffré de fichiers
  • Lutim Upload et Partage chiffré de d'images
  • Nuage (Seafile) (Alt. Dropbox)

Fédiverse

(Alt. xx xx) : Alternative Libre à xx


  • Friendica Réseau social décentralisé (Alt. Facebook)
  • Mastodon Micro-blogage (Alt. Twitter)
  • Matrix Messagerie instantanée avec voIP et Vidéo (Alt. Whatsapp)
  • Peertube Hébergement Vidéos décentralisé P2P (Alt. Youtube)

Dev


  • Gogs Forge de développement GNU de Codes Sources.

Conditions Générales d’Utilisation et de Vente

start

En cours de Rédaction

Introduction

Merci de me suivre :

Mastodon : https://masto.svnet.fr/@svnetlibre

Diaspora : svnet@diaspora-fr.org

Matrix : @svnet:matrix.svnet.fr

Membre du Collectif des Hébergeurs Alternatifs,Transparents, Ouverts, Neutres et Solidaires


Samuel Vermeulen interNET Libre est une déclinaison de ma micro-entreprise SAMUELVERMEULEN.NET (Mention Légales) située à Beauvais (Oise) dont l’activité est principalement le dépannage informatique à domicile et proposer diverses Solutions Internet. Les outils, OS… utilisés sont basé sur des Logiciels Libres et ce depuis que j’ai appris que chacun avait des droits sur la “Liberté Informatique”. Pour cela j’ai créé SVNET Libre pour ainsi proposer des services en lignes libres et ouverts totalement indépendants des GAFAM (Google Amazon Facebook Apple Microsoft).

Par avance Merci pour vos dons de gratitude afin de pouvoir m’aider à garantir la pérennité de cette liberté du Web. https://liberapay.com/svnet/

Actu Libre

Toute l'actualité de l'informatique libre par les Bloggers Libristes


Que sont-elles devenues les distributions GNU/Linux de 2013 ? Septième partie.
13.11.2018

Nous voici donc arrivé à l’avant-dernier billet de cette série bilan. Après un mois d’octobre assez calme, que nous donne le mois de novembre pour cette plongée dans les archives du blog ?

8 billets, 8 distributions citées. Un seul décès, celui de la 0Linux… Autant dire que le mois de novembre a été des plus cléments.

L’ultime billet permettra de tirer un bilan de cette année 2013 qui a été mouvementée, spécialement en septembre…

RiscOS libéré
13.11.2018

RiscOS est un système développé par Acorn, créateur de l’architecture ARM, pour leurs ordinateurs Archimedes.

Bien que Acorn ne fabrique plus d’ordinateurs depuis longtemps, l’OS est toujours en développement. Les sources étaient en accès public (pour certaines versions) mais pas sous une licence libre, c’est maintenant chose faite.

riscos open

Historique de RiscOS

La première version de RiscOS date de 1987. À l’époque, le système s’appelle Arthur (il s’agirait d’une contraction de « A RISC OS by Thursday », « Il nous faut un système d’exploitation RISC avant jeudi », référence au temps laissé aux développeurs pour boucler le projet).

Le système propose une interface graphique, du multitâche coopératif, un interpréteur BASIC. Les versions originales occupent 512 kilos octets de mémoire ROM dans les ordinateurs Acorn.

Il équipera toutes les machines basées sur les processeurs ARM fabriquées chez Acorn, jusqu’à la faillite de cette dernière en 1998. Cependant, Acorn avait aussi accordé des licences d'utilisation à d'autres entreprises qui ont ensuite repris le développement. PACE (un fabricant de set-top-boxes) dispose d'une version des sources qu'ils utilisent dans leurs produits, tandis que l'entreprise RiscOS Ltd est créée pour reprendre le développement du système pour les ordinateurs de bureau (avec donc une interface graphique classique).

Parallèlement, Castle Technologies, qui produisait les machines d'Acorn, récupère la marque Acorn et l'autorisation de continuer à produire du matériel sous cette marque. D'abord ce seront les mêmes machines, puis à partir de 2002, de nouveaux ordinateurs de leur propre conception.

Cependant, Castle Technologies continue d'utiliser les versions de RiscOS héritées d'Acorn. Cela ne plaît pas du tout à RiscOS Ltd, et les deux entreprises se lancent dans une guerre de licences pour savoir qui a vraiment les droits sur RiscOS.

RiscOS Ltd continue à fournir des mises à jour pour les machines existantes (ce sont les versions 4.x de RiscOS), tandis que Castle Technology développe pour ses nouvelles machines les versions 5.x. Cette version 5 permet d'utiliser RiscOS avec un CPU dont le bus mémoire est sur 32 bits (les premiers processeurs ARM n'ayant qu'un bus mémoire de 26 bits).

Castle Technology rachète à PACE les droits dont ils disposent sur RiscOS en 2003, et les sources sont publiées à ce moment, mais pas sous licence libre. Ceci permettra de porter le système sur différents matériels ARM, tels que la Pandora, la Beagle Board ou le Raspberry Pi.

Pendant ce temps, RiscOS Ltd travaille également à une version 32bits de leur version, ce sera RiscOS 6.x. Mais peu de matériel fonctionnera avec cette version, aujourd'hui presqu'abandonnée.

De son côté, Castle Technology ne s'en sort pas beaucoup mieux. Ils ne peuvent plus produire les machines conçues par Acorn, car les composants ne sont plus disponibles. Les nouveaux systèmes basés sur le travail de PACE ont également leur lot de problèmes puisqu'ils ne sont pas RoHS (directive européenne interdisant l'utilisation de soudure au plomb, ce qui nécessite des composants matériels adaptés). L'entreprise est en difficulté financière et n'est plus en mesure de produire du nouveau matériel.

En 2016, une nouvelle entreprise est formée, il s'agit de RiscOS Developments Ltd. Elle rachète RiscOS à Castle Technology, et ensuite publie les sources sous licence Apache 2.0. Après 30 ans, le système RiscOS est donc enfin entièrement libre!

Pourquoi RiscOS aujourd'hui?

RiscOS est un système très léger, une installation complète occupe moins de 4Mo. Il peut s'installer en mémoire flash (à côté de u-boot) pour un démarrage très rapide.

Le système est assez simpliste : multitâche coopératif, peu de protection mémoire. Il est donc intéressant de l'utiliser pour de la programmation presque "bare metal" avec un accès direct au matériel.

Les applications disponibles sont en fonction des limitations du système. Le seul navigateur web est NetSurf, par exemple.

RiscOS a également trouvé des applications à la BBC pour l'affichage de certains jeux télévisés, dont "Qui veut gagner des millions". On le trouve également utilisé dans l'affichage des horaires aux arrêts de bus dans certaines villes.

Enfin, RiscOS est fourni avec une version du BBC BASIC, qui permet de démarrer la programmation avec un langage simple d'accès.

Le matériel utilisable

Presque tous les ans depuis 1987, au moins une nouvelle machine compatible avec RiscOS est apparue. Les plus populaires aujourd'hui sont le Raspberry Pi 3, la beagle board, et la Pandora.

Certains fabricants proposent des ordinateurs dédiés, permettant d'avoir une machine plus rapide grâce par exemple à l'utilisation de SATA pour connecter un SSD (plus rapide qu'une carte SD)

Pour le Raspberry Pi, la distribution NOOBS permet d'installer et de démarrer facilement RiscOS.

Commentaires : voir le flux atom ouvrir dans le navigateur

Les Journées du Logiciel Libre
13.11.2018

open source

Depuis 1998, les Journées du Logiciel Libre reviennent, à Lyon. C’est un évènement incontournable, le temps d’un week-end, pour les libristes, les makers et les curieux aussi.

Cette année, le thème est « Ecologeek : pour une terre communautaire« .

Oui, l’informatique doit aussi se préoccuper de notre belle planète ! Et le libre doit faire sa part. Mise en commun, recyclage, usage responsable, il y a diverses solutions à explorer pour améliorer l’empreinte écologique de nos outils et système.

Ce bel évènement se déroulera à la Maison Pour Tous – Salle des Rancy, 249, rue Vendôme, Lyon 3. L’entrée est libre et gratuite alors n’hésitez pas à venir les 6 et 7 avril 2019 de 10h à 18h. Il y aura des conférences, ateliers, des stands Do It Yourself, ainsi que de la restauration en circuit court.

Pour les plus engagés, l’appel à participation est lancé, c’est par ici.

start.txt · Dernière modification: 2018/11/02 18:03 par svnet